Du Rap Roux, de la Soul progressive et de l’Acid House bien barrée…

Du Rap Roux, de la Soul progressive et de l’Acid House bien barrée…

[Hip-Hop / Electronique] : Sole & DJ Pain 1 – Coal

Du Hip-Hop chanté par un roux, avouez que ce n’est pas courant. D’une, Sole assure avec un flow rigoureux. Deuxio, Dj Pain 1, qui n’est pas à sa première instru, l’accompagne savamment avec une production incisive, fouillée et dynamique. S’adaptant à chaque couplet, le résultat est équilibré et extrêmement catchy. Peu de risques sont pris mais il n’y a rien de travers. On ne s’ennuie pas une seule seconde et comme les Granola, je vous mets au défi de ne l’écouter qu’une fois.

[Soul/Funk] : The Temptations – Papa Was A Rolling Stone

De la soul 70’s comme on l’aime ! Et quand on aime on ne compte pas ! Sûrement pas durant les près de 12 minutes que nous offre ici The Temptations. Un morceau qui prend son temps, la première voix arrive à 4 minutes… Une ligne de basse sur laquelle repose une progression subtile à nous en faire perdre la structure du morceau. Des lignes instrumentales de tous horizons arrivent aussi vite qu’elles apparaissent : guitare, cuivre, clavier… Riche, doux et hypnotique… ça ne sert à rien de résister à…la tentation !

[Acid House] : Chris Moss Acid – Vol III (Spastik baze lynze)

Vous m’en voudrez pas, j’ai pas trouvé le titre séparé sur Youtube alors je vous mets tout un EP. Ca faisait quelques temps que je cherchais de l’Acid bien lourd, m’en voilà servi. Chris Moss fait fleurir une house bien lourde et très acide. Attention, bizarreries sonores en approche ! Ça tire dans tous les sens que ce soit en lasers sonores ou en basse bien grasse. Chris Moss Acid s’amuse à flirter à la limite de la house pour s’aventurer dans des recoins technos. On se croirait dans un medley de ce que vous pouvez trouver de mieux chez Ed Banger Records.

Au menu aujourd’hui : Dub, Pop-folk et Heavy Metal…

Au menu aujourd’hui : Dub, Pop-folk et Heavy Metal…

Je ne sais même pas quel ordre vous conseiller pour appréhender cette playlist :p !

[Dub] : OBF – Leave it alone (Feat. Burro banton)

Le 10-11-12 juillet dernier j’étais au festival Dubcamp dans les alentours de Nantes. Devoir oblige je vous sers un cru que l’on m’a conseillé et que j’approuve chaudement. OBF, groupe français, nous sert un Dub énergique au flow punchy et sans discontinuités. Loin de l’apathie que l’on peut reprocher au style, « Leave it Alone » d’OBF réunit les ingrédients pour vous faire sauter partout sans non plus risquer de vous tordre une vertèbre. Déclenchez votre booster de basse si vous en avez un et plongez-vous dans l’hypnose du rub-a-dub.

[Folk ukrainienne]: Flëur – Kamien

Marre de la folk francophone ou anglophone ? Ça tombe bien je vous propose un groupe ukrainien qui chante en russe. Malgré un mixage qui aurait pu être mieux fini, on découvre une musique inédite. La langue y joue pour beaucoup mais le son du synthé rappelant le clavecin et le poids du violon donne une touche naturelle appréciable. Le contraste de l’utilisation de la voix entre le couplet et la 2eme partie du refrain est frappant. La dynamique du morceau est soutenue pour un résultat qui frôle l’épique tout en gardant une touche simpliste. A flëur de peau sans être flëur bleue !

[Heavy Metal] : Blind Guardian – Battlefield

Je dois vous avouer qu’en terme de Glam, Heavy et autres styles de metal aux voix hautement perchées, je suis mauvais juge. Pourtant je dois reconnaître que ces styles arrivent à explorer un côté épique dans la musique qui ne sont pas tous à jeter. Blind Guardian avec « Battlefield » nous prouve brillamment cela avec un morceau de plus de 5 minutes qui ne lâche rien. La voix et les chœurs sont en phase avec le nom de l’album dont est tiré le titre « At night at the Opera » et dégage une grosse énergie ! De la double pédale en veux en voilà, des solos en plusieurs parties avec de la wah-wah et des breaks qui vont toujours plus loin dans l’épique… Vla l’état du champ de bataille !

Un bien bel hommage à Marie-Jeanne !

Un bien bel hommage à Marie-Jeanne !

Hello à tous ! Edition spéciale pour ce 22 juillet !

J’avais préparé une petite playlist comme à mon habitude, mais j’ai rencontré un gérant d’un petit disquaire à Paris : Maquis Megastore. Le gérant, ancien producteur de très bon goût s’est fait bafouer par un de ses employés et est passer de président d’un beau label à vivre dans la rue pour ensuite survivre avec sa petite boutique dans la rue Saint Denis.

Ce qui m’a attiré dans la boutique ? Un extrait de cette magnifique playlist que je vous propose aujourd’hui et qui a été produite par ce fameux gérant. Le titre : Canabissimo…

13 perles d’un goût exquis autour d’une playlist soul, funk et électro suave pour une vous plonger dans une longue et agréable détente

Image de prévisualisation YouTube
12345...28

Lesdrawdrawdepierrot |
Ikoni |
Oarthistory |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jfducat
| L'Art de la poésie
| ARTWORK